Accéder au contenu principal
L'Entretien

"Nous sommes en permanence au bord d’une nouvelle guerre à Gaza"

Alexay Mladenov - France 24
Alexay Mladenov - France 24 FRANCE 24
14 mn

Dans un entretien accordé à France 24 à Jérusalem, Nikolay Mladenov, coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, revient sur le conflit israélo-palestinien et sur le processus de paix, actuellement au point mort. Il revient également sur la politique nationaliste des dirigeants, ainsi que sur la situation explosive à Gaza.

Publicité

"Nous sommes en permanence à deux ou trois jours d’une nouvelle guerre à Gaza", explique sur France 24 le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient. "Depuis une décennie, la situation à Gaza s’est énormément détériorée, les gens y vivent dans des conditions déplorables, le chômage explose et il y a un an et demi, ils vivaient avec trois heures d’électricité par jour... Les  tensions sociales y sont fortes", rapporte-t-il. 

>> Leïla Shahid : "Netanyahu est en train de prendre en otage les habitants de Gaza"

Nikolay Mladenov s'inquiète, par ailleurs, des crispations à la frontière avec Israël : "Il y a un risque constant d’escalade entre les forces israéliennes et les manifestants lors des manifestations à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de tensions sur le terrain".

Enfin, le diplomate déplore le risque d’absence de processus de réconciliation entre le Hamas, à Gaza, et le Fatah, en Cisjordanie. "Les gens ne voient pas de résolution politique à leurs problèmes", affirme-t-il, avant de mettre en garde : si une nouvelle guerre éclate à Gaza, "cela aura un impact effroyable sur la population sur le terrain, mais cela aura également des complications régionales que personne, au Moyen-Orient, ne peut se permettre d’avoir".

>> À voir, notre Reporters "Hamas - Fatah : les frères ennemis palestiniens"

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.