Les Observateurs

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

L’équipe des Observateurs propose un programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs, qui part d’une plateforme Internet pour devenir une émission de télévision hebdomadaire.

Publicité

Sujet 1 - Syrie : Des enfants en cage pour frapper les esprits

Douma, c'est une des banlieue de Damas qui a été ciblée par les attaques aux armes chimiques en 2013. Depuis, les combats entre armée et rebelles n'ont pas cessés, ils se sont mêmes intensifiés ces dernières semaines. Mais aujourd'hui le monde a davantage les yeux rivés sur l'organisation de l'État islamique... alors pour attirer l'attention sur le sort des civils un activiste a eu une idée : mimer la violence des jihadistes.

Relire l'article original : À Douma, des enfants en cage pour marquer les esprits

Sujet 2 - Côte d'Ivoire : En immersion avec les "fouilleurs" d’Abidjan

C'est une montagne de détritus, 3000 tonnes plus précisément, qui est entreposée en permanence à la décharge d'Akouedo, près d'Abidjan en Côte d'ivoire. Rita Dro, blogueuse, y a passé plusieurs jours avec ceux que l'on appelle les "fouilleurs". Certains travaillent là depuis près de 20 ans. Vivre l’enfer, pour quelques affaires… elle raconte cette immersion.

Relire le sujet original : "Moi, Achille, 37 ans et fouilleur à la décharge d'Akouédo"

BEST OBS

MEXIQUE : dans la ville d'Iguala gangrenée par le crime organisé et où des centaines de personnes ont disparu ces dernières années, dont 43 étudiants en septembre. Mais les fouilles de la police se sont révélées pour l'heure inefficace. Des activistes ont donc décidé de creuser eux-mêmes dans les fosses communes localisées autour de la ville. Sous couvert d’anonymat, Fernando, un activiste, explique qu'avec son groupe, il a déjà retrouvé le porte-monnaie d'une victime ce qui lui a permis d'entrer en contact avec sa famille. Des bracelets ont aussi été retrouvées. Mais cette activité est risquée et les fosses surveillées par des groupes criminels, explique-t-il. Ces huit dernières années, 4000 corps ont été découverts dans des fosses au Mexique.

BURKINA FASO : Départ pour Ouagadougou où des dépôts de carburant sont de plus en plus souvent installés dans des quartiers résidentiels au grand dam des habitants. Ici, Souleymane Ouedraogo en a trouvé un, visiblement illégal, dans une cour à proximité d'une école et notre Observateur note que rien ne signale cette installation, d'autant plus inquiétante que des incidents ont déjà eu lieu dans la capitale burkinabé récemment. En janvier, un dépôt avait pris feu dans le quartier de Karpala.

TADJIKISTAN : On finit par un meeting du parti du président du Tadjikistan, Emomalii Rahmon. Nos Observateurs indiquent que nombre d'étudiants et de fonctionnaires ont été vigoureusement encouragés à se rassembler pour l'occasion dans un parc fin février. Et quand plusieurs d'entre eux ont voulu quitter les lieux avant la fin du rassemblement, impossible...Les grilles du parc avaient été fermées... Une pratique pas très démocratique a jugé notre Observateur.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine