Les Observateurs

Boycott contre la vie chère au Maroc et patrouilles contre les transgenres en Indonésie

Cette semaine dans votre émission des Observateurs 100% en images amateur : au Maroc, une campagne sur internet a lancé le combat contre la vie chère en boycottant plusieurs produits. Puis vous verrez qu'en Indonésie, des milices islamistes n'hésitent pas à faire la chasse aux personnes transgenres. Enfin, en RD Congo, une jeune fille a eu la désagréable surprise d'être interdite de cours à cause de sa coiffure.

Publicité

Sujet 1 : Les Marocains lancent le boycott de la vie trop chère

Les appels au boycott de certaines marques de produits de grande consommation se sont propagés sur les réseaux sociaux marocains ces dernières semaines. Les internautes ont multiplié les vidéos dans lesquelles ils critiquent les prix jugés trop élevés des produits laitiers de marque Centrale Danone, de l'eau minérale Sidi Ali produite par le géant marocain Holmarcom, et des carburants d’Afriquia, premier distributeur du Maroc.

 

Sujet 2 : En Indonésie, des patrouille islamistes s'attaquent à des transgenres

Dans la ville de Cianjur, dans la province indonésienne de Java occidental, une vidéo tournée vendredi 25 mai montre un groupe d’islamistes ultra-conservateurs en train de patrouiller pour harceler, puis arrêter et détenir quatre personnes transgenres, le tout sous le regard de la police. Notre Observatrice Naila Rizqi Zakiah explique les dangers que courent les personnes transgenres dans ce pays où les attaques se multiplient.

 

Sujet 3 : A cause de sa coiffure afro, une Congolaise expulsée de son université

Elle s'appelle Charlotte Kabamba, et c'est une jeune femme congolaise qui a connu récemment une mésaventure à cause de ses cheveux. Alors qu'elle voulait rentrer dans son université avec une coupe "afro-puff", chignon pour mettre en valeur ses cheveux crêpus, elle s'est vue refusée l'accès à son établissement. Un incident qui a permis de lancer le débat sur la place des cheveux aux naturels dans son université à Kinshasa... un débat qui a d'ailleurs lieu dans plusieurs pays du monde. En France, c'est l'association Science Curls qui mène ce débat.

 

Vous voulez parler d'une histoire ou envoyer vos images aux Observateurs ? Plusieurs possibilités :

- la page Facebook

- l'adresse mail : observateurs@france24.com

- le WhatsApp (+33 6 30 93 41 36 - attention, numéro souvent saturé)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine