Un œil sur les médias

Carnage à Peshawar

Capture d'écran France 24

Effroi et colère après le carnage commis par les Taliban dans une école de Peshawar, au nord du Pakistan. Sur les réseaux sociaux beaucoup avaient du mal à décrire l'innommable. Sur Twitter, des voix se faisaient également entendre pour critiquer des médias, qui ont massivement couvert la prise d'otages à Sydney et parfois délaissé les événements tragiques de Peshawar. Enfin, Abdelaziz Bouteflika serait de retour à Paris pour raisons de santé, un mois après avoir été hospitalisé à Grenoble...