Un œil sur les médias

Afrin : une guerre sans images

Capture d'écran France 24

Depuis le début de l'offensive turque, peu de journalistes étrangers ont eu accès à l'enclave syrienne d'Afrin. La plupart couvrent la situation depuis la frontière. Les médias turcs qui sont sur place ont, eux, reçu des consignes très strictes de la part de leur gouvernement : exercer un journalisme patriotique et ne pas donner d'informations qui pourraient remonter le moral des milices kurdes.