Accéder au contenu principal
Reporters

Djibouti sous l'emprise du khat

France 24

À Djibouti, près de la moitié des hommes consomment le khat, des feuilles à mâcher qui constituent une drogue aux effets proches de l'amphétamine. En moyenne, 40 % du budget des foyers y est consacré, un gouffre financier alors que le chômage touche une personne sur deux. Les effets du khat sur la santé en font également un vecteur de problèmes sanitaires et sociaux.

PUBLICITÉ

Malgré cela, le khat est légal : il rapporte des recettes fiscales à l'État, qui en détient même le monopole de la vente. Une situation qui empêche le gouvernement de lutter contre cette addiction.

Ce reportage est lauréat du Prix Rotary / France 24 du Jeune reporter d'images 2017.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.