Accéder au contenu principal
Dans la presse

Accord Minsk II : la paix, pour combien de temps ?

Presse internationale, vendredi 13 février. Au menu de cette revue de presse, l’accord arraché à Minsk, retour également sur la tuerie de Chapel Hill où trois étudiants musulmans ont été abattus par un homme. Enfin, au Japon, la suppression de la Saint-Valentin revendiquée par les "Kakuhido", ces hommes que les femmes ne trouvent pas attirants.

Publicité

On commence avec l’accord arraché de Minsk qui fait la Une de nombreux médias étrangers. Le « Wall Street Journal » ou encore « The Independent » reviennent sur cette nuit de négociations qui a permis d’éviter le précipice menant à la guerre totale.

Le quotidien britannique cite François Hollande : « c’est un soulagement pour l’Europe ». Le président français est reparti en souriant aux côtés de la chancelière allemande.
Il en va tout autrement pour les dirigeants ukrainiens et russes, le « Guardian » montre Petro Porochenko et Vladimir Poutime qui se toisent. Selon le « Wall Street Journal », il s’agit d’une victoire pour le président russe : Minsk II ne fait qu’asseoir la position de la Russie en Ukraine.
Du côté de la presse ukrainienne, selon le « Kyiv Post », l’Occident a "laissé tomber l’Ukraine et s’en lave les mains", "François Hollande et Angela Merkel laisse une Ukraine affaiblie dont l’intégrité territoriale a disparu face à une Russie forte".
C’est le 3e accord en 6 mois, nous rappelle "The Independant", qui, lui, reste optimiste. Minsk II représente la meilleure chance de ramener la paix. Ce n’est pas seulement la bonne foi de Vladimir Poutine qui va être testée mais aussi celle de Petro Porochenko.

Autre sujet qui intéresse les médias ce jour, la tuerie de Chapel Hill et le profil du tueur, Craig Stephen Hicks. Alors que les familles évoquent un crime de haine du fait de la confession musulmane des victimes, la police évoque, selon le « Guardian », une dispute de voisinage concernant un problème de stationnement. Le New York Times a mené l’enquête dans le quartier : selon ses voisins, Craig Stephen Hicks, était une personne en colère, irritée par les problèmes de bruit et de stationnement. Il était hostile aux religions, se montrait agressif, mais personne au sein du voisinage n’imaginait que cet homme allait être accusé du meurtre de trois personnes.

Enfin, un sujet plus léger au Japon dans les pages du Guardian : les membres du groupe « Kakuhido » - littéralement, l’alliance des hommes que les femmes ne trouvent pas attirants – partent en guerre contre la Saint-Valentin. Ils ont prévu de défiler ce samedi dans les rues de Tokyo pour critiquer l’aspect commercial de cette fête. Ils revendiquent  sa suppression du calendrier.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.