Dans la presse

Séisme : "Le Népal dévasté"

Capture d'écran France 24

Au menu de cette revue de presse internationale présentée lundi par Sandrine Gomes, le Népal enseveli sous les décombres vit une "crise nationale" selon les journaux locaux, la polémique autour des motards de Poutine qui filent tout droit sur Berlin pendant deux semaines pour célébrer l'armée russe et une Europe qui se mue en forteresse...

Publicité

Au plus près de la catastrophe, les journalistes locaux décrivent un "Népal dévasté". "The Himalayan Times" a choisi de faire une édition complète en noir et blanc en signe de deuil. Ce journal estime dans son édito que le séisme a plongé le pays dans une "crise nationale" et lance un appel à tous les acteurs de la société civile, pour que chacun se donne la main et se sente responsable en tant que citoyen d’un même pays. "Le peuple népalais doit rester uni et jouer son rôle pour sortir de cette crise".

Des journaux qui publient des images de désolation loin de l’image de carte postale. La tour historique de Dharhara, haute de neuf étages surmontée d’un minaret de bronze du XIXe siècle, n’est plus qu’un tas de ruines. Elle était l’une des attractions majeures de la capitale sur la place du Durbar. Pour le "Times of India", ces répliques laissent les Népalais livrés à eux-mêmes. Le journal lance une mise en garde car la situation pourrait empirer avec les fortes pluies attendues par les services météo. Elles pourraient provoquer des éboulements de terrain.

La presse internationale s’intéresse aussi à ce rallye des motards pro-Poutine à travers l’Europe. On les appelle les "loups de la nuits". Selon "The Independent", leur objectif est de rallier Berlin pour reconstituer la marche de l’armée rouge pendant la seconde guerre mondiale. Des motards qui ne sont pas les bienvenus dans les pays traversés . Pour la Pologne c’est une provocation. Varsovie refuse de laisser entrer des motards qui ont ouvertement soutenu l’intervention militaire russe en Crimée et dans l’est de l’Ukraine. Une crainte de l’envahisseur russe notamment qui a déjà poussé certains pays européens à prendre des mesures concrètes pour protéger leurs frontières.

Le journal britannique "The Independent" explique que l’Europe se transforme en forteresse. Partout sur le continent des gouvernements poussés par la peur de Vladimir Poutine, mais aussi de l’islamisme radical voire de l’immigration de masse, dressent de nouveaux murs de fer et de barbelés.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine