Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Elle est à nous" : les Croates optimistes avant la finale du Mondial-2018

Dans cette deuxième revue de presse du vendredi 13 juillet, la "relation spéciale" entre le Royaume-Uni et les États-Unis, mise à mal par Donald Trump, le scandale du "dirty diesel" – des carburants exportés vers l'Afrique de l'Ouest contenant en majorité des produits hautement toxiques –, et la Coupe du monde de football en Russie, avec la finale très attendue dimanche entre la France et la Croatie.

PUBLICITÉ

La "relation spéciale" entre le Royaume-Uni et les États-Unis a-t-elle un avenir ? Cela fait longtemps que la relation n'a plus rien de spécial, prévient le quotidien suisse Le Temps. Avec la visite de Donald Trump, Theresa May ne peut faire qu'une chose : "limiter les dégâts", estime de son côté The Times.

L'ONG Public Eye l'avait révélé en septembre 2016, c'est désormais confirmé par les autorités hollandaises qui ont enquêté pendant plus d'un an : les carburants exportés vers l'Afrique de l'Ouest contiennent en majorité des produits hautements nocifs pour l'environnement et la santé. "Un scandale", dénonce Le Monde dans son éditorial.

Tous les yeux sont braqués sur la France et la Croatie avant la finale de la Coupe du monde de football en Russie, dimanche. "Elle est à nous !", n'hésite pas à lancer le quotidien croate 24 Sata. En France, la presse s'inquiète de la récupération politique en cas de victoire des Bleus : "Épargnez-nous la rengaine du black, blanc, beur", prévient Le Monde.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.