Accéder au contenu principal

Roland-Garros : Roger Federer a tremblé

Pierre René-Worms

Le Suisse Roger Federer s’est qualifié dans la douleur pour les quarts de finale de Roland-Garros. Le n°2 mondial a eu besoin de 5 sets pour écarter le Français Gilles Simon : 6-1, 4-6, 2-6, 6-2, 6-3. Le Bâlois affrontera Tsonga en quarts de finale.

Publicité

, à Roland-Garros

Gilles Simon et Roger Federer ont offert dimanche au public du court Philippe Chatrier un spectacle magnifique conclu victorieusement par le Suisse au terme de 2h59 de jeu.

"C’était super de jouer contre Gilles dans une ambiance comme ça. C’est monstrueux", a déclaré Federer à l’issue de la rencontre. Un match indécis jusqu’au bout tant Simon a donné du fil à retordre au Suisse.

Gilles Simon n'est pas passé loin de la victoire
Pierre René-Worms

Roger Federer avait pourtant débuté la rencontre pied au plancher, concluant en 37 minutes la 1ère manche 6-1 au terme d’un dernier jeu de près de 15 minutes ! On pensait alors que la physionomie du match allait ressembler à celle de la dernière opposition entre les deux joueurs. Il y a quelques semaines à Rome, Federer avait étrillé Simon 6-1, 6-2.

Simon plus agressif que Federer

Il n’en fut rien ce dimanche, car c’est bien Gilles Simon, plus agressif dans son jeu, qui réalisa le break dans la seconde manche pour mener 4-3. Un retard que ne comblera pas Federer qui cède le deuxième set 6-4 en 37 minutes.

Le Suisse est malmené par le Niçois qui continue sur sa lancée dans le 3e set. Ainsi, Simon réalise le break à 3-2 puis le double break à 5-2 sur une volée dans le filet de Federer. Le Bâlois est à la dérive comme le prouve ses 8 coups gagnants seulement dans ce 3e set. Une manche conclue sur une nouvelle faute directe du Suisse qui laisse ce 3e set à Simon en 28 minutes (6-2).

Dominé, malmené, Roger Federer qui restait sur 35 quarts de finale d’affilée en Grand Chelem, record absolu et série en cours, a dû s’employer pour inverser la tendance. Et l’expérience du Suisse a été primordiale face à Simon qui n’avait atteint qu’une seule fois les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem (Open Australie 2009).

36e quart de finale consécutif en Grand Chelem pour Federer

Federer est donc reparti au combat dans le 4e set, concluant ses deux occasions de faire le break. Simon était dépassé par la maitrise du Suisse qui conclura finalement ce 4e set en 30 minutes (6-2).

Dès lors, on sentait que le match ne pouvait plus échapper au Bâlois. Son record de quart de finale successif en Grand Chelem ne pouvait pas tomber aujourd’hui, ici même à Roland-Garros, là où en 2004 il avait chuté en 8e de finale, à l’époque face au maître des lieux Gustavo Kuerten.

Mais Gilles Simon a joué crânement sa chance jusqu’au bout, ne lâchant rien. Il finira tout de même par céder dans ce 5e set. "Je suis très triste. C’était un gros match et j’aurais aimé le gagner. Mais Roger, c’est un énorme champion", a déclaré le Français à l’issue du match.

Roger Federer n’avait pas perdu de sets depuis le début de Roland-Garros, il a finalement dû en remonter deux pour se hisser en quarts de finale et rejoindre Jo-Wilfried Tsonga. Une rencontre qui promet mardi sur le court Central. "Je me réjouis de jouer contre Jo ici. Cela va être un gros match", a promis le Suisse.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.