Tournoi des Six Nations : le rugby anglais fête ses 150 ans face à son vieil ennemi écossais

L'équipe anglaise de rugby s'entraîne à Twickenham, le 5 février 2021, en vue de son duel contre l'Écosse.
L'équipe anglaise de rugby s'entraîne à Twickenham, le 5 février 2021, en vue de son duel contre l'Écosse. © Adam Davy, Reuters

Les Anglais accueillent samedi les Écossais pour leur premier match du Tournoi des Six Nations 2021. Un duel placé sous le signe de la commémoration puisque ces deux équipes ont disputé la première rencontre internationale de rugby en 1871, il y a cent cinquante ans.

Publicité

Loin du terrain, les échanges entre l'Angleterre et l'Écosse sont courtois mais taquins. Avant l'affrontement dans le Tournoi des Six Nations prévu le 6 février, la fédération anglaise de rugby a choisi de poster cette semaine sur Twitter un message un brin nostalgique : "Eh, la fédération écossaise, pouvez-vous croire que notre toute première rencontre remonte à 150 ans ? #Onsesentvieux". Une occasion en or pour la fédération écossaise, qui a répondu avec ce tweet espiègle : "Ouaouh, comme le temps passe... Rappelez-nous qui a gagné ce jour-là ?"

Le résultat de cette rencontre disputée le 27 mars 1871 à Édimbourg fait la fierté de l'Écosse depuis près de cent cinquante ans. D'après les journaux, les Écossais ont alors gagné ce match devant plusieurs milliers de personnes. À l'époque, la manière de compter les points n'avaient rien à voir et le résultat final de 1 coup de pied à 0 ne signifie pas grand-chose. Les règles étaient aussi très différentes, avec des équipes de 20 joueurs et des mi-temps de cinquante minutes. Mais ce match reste dans l'Histoire comme la première rencontre internationale disputée selon les "Rugby Rules", tout comme le nom de l'Écossais Angus Buchanan, le premier joueur à avoir inscrit un essai dans un match international.

La rencontre s'est déroulée deux mois seulement après la création officielle de la Fédération de football-rugby (RFU), chargée de codifier et de structurer en Angleterre ce sport dérivé du football. La légende anglaise veut qu'un élève du collège de Rugby, ville située à 120 kilomètres de Londres, ait eu l'idée en 1823 de se saisir du ballon à la main lors d'une partie de football. William Webb Ellis aurait ainsi donné vie à une nouvelle discipline qui allait se développer au fil des décennies auprès des élèves de la prestigieuse Rugby School, qui accueillait des étudiants de tout le Royaume-Uni.

Le football-rugby a rapidement été très prisé en Écosse. Et la rencontre de 1871 a surpris les Anglais, qui ne pensaient pas voir autant de public autour du terrain créé sur le stade de cricket de Raeburn Place. L'Écosse crée deux ans plus tard sa propre fédération, suivie par l'Irlande puis par le pays de Galles. Ces nations se rencontreront alors régulièrement dans le cadre d'une compétition britannique qui deviendra en 1910 le Tournoi des Cinq Nations avec l'intégration de la France, puis celui des Six Nations en 2000 avec la participation de l'Italie.

La Calcutta Cup pour le vainqueur

"L'Angleterre et l'Écosse sont des voisins et des rivaux proches", explique à France 24 Phil McGowan, curateur du Musée mondial du rugby situé dans le stade londonien de Twickenham, considéré comme le temple de la discipline. "L'Écosse se réfère à l'Angleterre comme le 'Auld Enemy' et elle aime battre l'Angleterre plus que toute autre équipe. Le fait que ces équipes ont été les premières à disputer une rencontre internationale représente, je pense, un motif de fierté pour les deux nations."

Afin de marquer l'anniversaire de cet événement historique, les organisateurs du Tournoi ont logiquement choisi de programmer dès la première journée l'affiche Angleterre-Écosse. Les Anglais arboreront samedi un maillot blanc orné d'une rose inspiré de celui porté par leurs illustres prédécesseurs à la fin du XIXe siècle, tandis que les Écossais auront, eux, brodé sur la poitrine, le nom du joueur correspondant à leur poste en 1871.

Comme elles le font depuis 1879, les deux équipes se disputeront la Calcutta Cup, remise en jeu à l’occasion de chaque nouvelle confrontation entre l'Écosse et l'Angleterre dans le tournoi. "Il s'agit du plus vieux trophée international de football au monde", précise Phil McGowan, rappelant que le rugby a été longtemps considéré comme une forme de football.

La Calcutta Cup a pris l'habitude de trôner dans l'armoire du XV de la Rose, puisque les Anglais ont gagné 71 fois cette coupe et les Écossais seulement 40, les deux équipes ayant également fait 16 fois match nul. Les Anglais n'ont d'ailleurs pas pu s'empêcher de rappeler à leurs prochains adversaires que "la Calcutta Cup se porte bien" dans un message accompagné d'un smiley.

La dernière victoire du XV écossais sur l'Angleterre remonte à 2018, à Édimbourg. Et si les Écossais ne se sont pas imposés à Londres depuis 1983, ils ont frôlé l'exploit en 2019 avec un étincelant match nul (38-38) sur la pelouse des Anglais.

Ils rêvent bien sûr de signer samedi un exploit retentissant à Twickenham face à de redoutables Anglais, actuellement deuxièmes du classement mondial des équipes derrière l'Afrique du Sud. Ils compteront en tout cas sur un atout supplémentaire pour cette rencontre particulière, le souvenir d'Angus Buchanan et de ses coéquipiers victorieux en 1871.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine