Tennis : l'Open d'Australie à huis clos après l'annonce d'un confinement à Melbourne

Les gradins des courts de tennis de l'Open d'Australie à Melbourne devront rester vides pendant au moins cinq jours, le 12 février 2021.
Les gradins des courts de tennis de l'Open d'Australie à Melbourne devront rester vides pendant au moins cinq jours, le 12 février 2021. © AFP
5 mn

Une bulle sanitaire renforcée va être mise en place autour des joueurs de l'Open d'Australie afin que le tournoi puisse se poursuivre après l'annonce d'un confinement de cinq jours à Melbourne. Les matchs sont maintenus, mais ils se poursuivent en huis clos, sans spectateurs au moins pour les cinq prochains jours.

Publicité

Le Covid-19 s'invite à nouveau à l'Open d'Australie. Après les perturbations en amont du tournoi dues aux restrictions sanitaires, un nouveau confinement de cinq jours a été ordonné, vendredi 12 février, à Melbourne pour contrer une possible résurgence de l'épidémie. La suite du tournoi se tiendra donc à huis clos au moins jusqu'à mercredi 17 février.

Une bulle sanitaire va être mise en place, et "seuls les joueurs et leurs équipes, ainsi que les membres du personnel qui ne pourront pas faire leur travail depuis chez eux, seront autorisés sur le site", a précisé ensuite le directeur du tournoi, Craig Tiley.

Le Premier ministre de l'État de Victoria, Daniel Andrews, a annoncé que ce confinement, qui débutera à partir de minuit heure australienne, était nécessaire pour stopper un cluster "hyper-infectieux" de contaminations au variant anglais du coronavirus, apparu dans l'un des hôtels ayant servi à la quarantaine de plusieurs joueurs et participants au Grand Chelem australien. Jusqu'à présent, treize personnes ont été infectées parmi le personnel de l'hôtel et leur famille.

Matchs maintenus mais tournoi à huis clos

Le dirigeant politique local a précisé que le site où se déroule le premier tournoi du Grand Chelem de la saison 2021, qui a débuté le 8 février et qui rassemble la plupart des meilleurs joueurs du monde, était considéré comme un "lieu de travail" qui peut continuer à fonctionner avec un nombre limité d'employés.

Cela signifie que l'Open d'Australie pourra continuer, mais à huis clos. Dans la foulée, les organisateurs du tournoi ont effectivement annoncé que l'épreuve se déroulerait sans spectateurs, au moins pour les cinq prochains jours.

"Nous informons les détenteurs de billets, les joueurs et le personnel qu'à partir de samedi minuit [heure australienne], il n'y aura plus aucun spectateur sur le site de l'Open d'Australie pour les cinq prochains jours", a annoncé la direction du tournoi dans un communiqué, indiquant qu'un système de remboursement serait mis sur pieds.

"Le jeu va continuer. Une bulle sanitaire va être mise en place pour les joueurs. D'après les retours que nous avons, les joueurs veulent juste continuer à jouer. Cela fait un an qu'ils sont dans des bulles", a ensuite déclaré Craig Tiley.

Le programme des matches de vendredi, avec notamment le numéro 1 mondial Novak Djokovic opposé à l'Américain Taylor Fritz ou encore le duel entre le chouchou local Nick Kyrgios et Dominic Thiem, est inchangé.

"Les matches programmés ce vendredi, en journée et en session de nuit, sont maintenus comme prévu, avec les mesures anti-Covid déjà mises en place", ont ajouté les organisateurs.

Serena Williams en 8es de finale

L'ancienne numéro 1 mondiale, Serena Williams, était d'ailleurs en train de disputer son 3e tour face à Anastasia Potapova au moment de l'annonce du confinement. Après un début de match un peu accroché, l'Américaine s'est qualifiée pour les 8es de finale (7-6 (7/5), 6-2), où elle affrontera la numéro 7 mondiale, Aryna Sabalenka.

Le Bulgare Grigor Dimitrov a lui décroché facilement son billet pour les 8es de finale, après l'abandon de l'Espagnol Pablo Carreño Busta qui a jeté l'éponge alors qu'il était mené 6-0, 1-0, apparemment gêné par des douleurs aux abdominaux.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine