Open d'Australie : Naomi Osaka se qualifie pour la finale en écartant Serena Williams

Naomi Osaka a battu Serena Williams pour accéder à la finale de l'Open d'Australie, le 18 février, à Melbourne.
Naomi Osaka a battu Serena Williams pour accéder à la finale de l'Open d'Australie, le 18 février, à Melbourne. © William West, AFP

Naomi Osaka, 3e mondiale, s'est qualifiée pour sa deuxième finale de l'Open d'Australie en se montrant trop forte pour Serena Williams (11e) qu'elle a battue 6-3, 6-4, en une heure et quart. Elle affrontera l'Américaine Jennifer Brady (24e), qui a dominé la Tchèque Karolina Muchova 6-4, 3-6, 6-4.

Publicité

Naomi Osaka était trop forte pour Serena Williams. Après un début de match timide, la Japonaise a imposé sa puissance pour éliminer, jeudi 18 février, l'Américaine 6-3, 6-4, en 1 h 15 et atteindre pour la deuxième fois la finale de l'Open d'Australie.

"J'ai fait beaucoup de fautes dans les premiers jeux, j'étais nerveuse et j'avais peur au début, puis je me suis détendue. Le plus important pour moi, c'est de m'amuser", a commenté la Japonaise, qui avait décroché le titre à Melbourne en 2019.

"C'est toujours un honneur pour moi de jouer contre elle, et je ne voulais pas que ça se passe très mal, donc j'ai fait de mon mieux", a-t-elle ajouté. Osaka avait battu Williams en finale de l'US Open 2018 pour s'offrir son premier titre du Grand Chelem.

Menée 2-0 et balle de 3-0 dans la première manche, la numéro 3 mondiale a repris ses esprits, retrouvé son jeu et enchaîné cinq jeux d'affilée, en prenant deux fois le service de Williams, pour se détacher 5-2 et conclure sur son service dès sa première occasion, avec autorité et puissance. Elle a immédiatement pris le contrôle du second set en réalisant le break d'entrée.

"C'est un rêve pour moi"

Mais elle qui n'avait jamais été mise en danger sur son service du cinquième jeu de la première manche jusqu'au huitième de la seconde, a complètement raté son jeu de service à 4-3, avec trois doubles fautes à la clé, permettant à Serena Williams de revenir à 4-4.

Osaka a cependant repris la mise en jeu de son adversaire dans la foulée et servi pour le match. Étant redevenue impériale sur son service, elle s'est imposée sans contestation.

"Quand j'étais petite fille, je la regardais jouer, et le simple fait d'être sur le court contre elle, c'est un rêve pour moi", a avoué Osaka, ravie du retour du public après cinq jours de huis clos.

Pour un deuxième titre à Melbourne, le quatrième en Grand Chelem, la Japonaise de 23 ans affrontera samedi en finale l'Américaine Jennifer Brady (24e), qui a vaincu la résistance de la Tchèque Karolina Muchova (27e) 6-4, 3-6, 6-4, et s'est ainsi qualifiée pour sa première finale de Grand Chelem. À 25 ans, Jennifer Brady avait pour meilleur résultat en Grand Chelem sa demi-finale du dernier US Open, perdue face à Naomi Osaka.

Serena Williams est de son côté apparue très déçue en conférence de presse, où elle a répondu brièvement à quelques questions avant d'écourter la séance, en pleurs. "Si un jour je fais mes adieux, je ne le dirai à personne, alors...", a-t-elle déclaré. La joueuse de 39 ans a laissé planer le doute sur la suite de sa carrière après son élimination. À sa sortie du court, elle a salué le public une main sur le cœur, comme si elle lui disait adieu.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine