Open d'Australie : Medvedev bat Tsitsipas et rejoint Djokovic en finale

Le Russe Daniil Medvedev face au Grec Stefanos Tsitsipas en demi-finale de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 19 février 2021
Le Russe Daniil Medvedev face au Grec Stefanos Tsitsipas en demi-finale de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 19 février 2021 © William West, AFP
4 mn

Le Russe Daniil Medvedev (4e joueur mondial) a facilement battu le Grec Stefanos Tsitsipas (6e) 6-4, 6-2, 7-5, vendredi à l'Open d'Australie et s'est qualifié pour sa deuxième finale dans un tournoi du Grand Chelem. Il affrontera dimanche le numéro 1 mondial et tenant du titre, Novak Djokovic.

Publicité

Daniil Medvedev était trop fort pour Stefanos Tsitsipas. Le 4e mondial a battu vendredi 19 février le 6e en trois sets (6-4, 6-2, 7-5) en demi-finale de l'Open d'Australie. Il affrontera dimanche le numéro 1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic.

Pour le Russe de 25 ans, il s'agira de sa deuxième finale de Grand Chelem. En 2019, il avait poussé Rafael Nadal au cinquième set dans un match d'anthologie en finale de l'US Open.

"Ça n'a pas été facile, mais je suis content d'avoir réussi à me reprendre, en particulier à quelques moments tendus sur mon service, et je suis très content d'être en finale", a-t-il déclaré.

Il va monter sur le podium mondiale

Il est assuré de monter pour la première fois sur le podium de la hiérarchie mondiale lundi, et pourrait même se hisser à la deuxième place, en cas de titre.

Vendredi, devant plusieurs milliers de spectateurs en nette majorité en faveur de son adversaire, le Russe a pris Tsitsipas dans sa toile et l'a totalement annihilé à coups de gros services (17 aces et 48 % de premières balles non retournées), de grands coups droits et de revers au laser.

Jamais menacé sur sa propre mise en jeu (0 balle de break à défendre) durant deux sets, Medvedev a fait jouer son adversaire sur ses jeux de service, le maintenant en permanence sous pression.

Et en réussissant le break d'entrée dans la troisième manche, Medvedev semblait devoir conclure le match sur sa lancée.

Mais sur un jeu de service complètement manqué, il a laissé Tsitsipas recoller à 3-3 et le match s'est alors enfin équilibré… quelques jeux.

"Ce n'est pas la 50e comme pour Novak ou Roger !"

"J'ai eu un peu peur et je me suis un peu tendu parce que c'est une demi-finale de Grand Chelem, et pour nous, ce n'est pas la 50e comme pour Novak ou Roger !", a commenté Medvedev.

Après avoir passé un moment délicat, Medvedev a refait le break sur un passing de revers en bout de course (6-5) et servi pour le match dans la foulée. Il n'a pas laissé passer sa chance

>> À lire aussi sur France24.com : Tennis: le mental des athlètes mis à rude épreuve par la bulle sanitaire de l'Open d'Australie

Tsitsipas, 22 ans, avait livré un combat exceptionnel pour écarter Rafael Nadal en quarts, en réussissant l'exploit de remonter un handicap de deux sets. Mais après trois demi-finales en Majeur (avec également l'Open d'Australie 2019 et Roland-Garros 2020), il n'atteint encore pas la finale.

Medvedev a étendu sa série à douze victoires d'affilée sur des joueurs du Top 10, depuis sa défaite en demi-finale de l'US Open 2020 contre Thiem. Il a décroché vendredi une dix-neuvième victoire en autant de matches à cheval sur 2020 et 2021 (titre au Masters 1 000 de Paris, titre au Masters de fin de saison à Londres, titre dans l'ATP Cup et six victoires à Melbourne).

Il devient le troisième Russe à jouer plusieurs finales de Grand Chelem après Marat Safin (4) et Yevgeny Kafelnikov (3).

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine