COMPTE RENDU

Ligue des champions : Chelsea trouve la faille de l'Atlético, le Bayern broie la Lazio

Olivier Giroud a célébré son but inscrit face à l'Atlético Madrid en Ligue des champions mardi 23 février.
Olivier Giroud a célébré son but inscrit face à l'Atlético Madrid en Ligue des champions mardi 23 février. © Daniel Mihailescu, AFP
5 mn

Chelsea s'est imposé mardi face à l'Atlético Madrid 1 à 0 en huitième de finale aller de Ligue des champions. Bien que disputé en terrain neutre en raison de la pandémie de Covid-19, ce succès compte comme une victoire à l'extérieur pour les Blues. Dans l'autre match de la soirée, le Bayern Munich a croqué la SS Lazio.

Publicité

L'Atlético a verrouillé le match mais a fini par craquer. Contrainte de disputer son match à domicile sur terrain neutre, l'équipe de Diego Simeone a perdu 1à 0 mardi 23 février face à Chelsea, qui prend une option pour la qualification en quarts de finale de la Ligue des champions. Dans l'autre match de la soirée, le Bayern Munich a pulvérisé la Lazio Rome 4 à 1.

À Bucarest, sur le terrain neutre où se déroule la rencontre en raison de la pandémie de Covid-19, Chelsea a pourtant manqué son entame de match. Mount fait une faute bête sur Lemar qui lui vaut un carton jaune le privant du match retour. Puis, Azpilicueta met en difficulté son gardien Édouard Mendy, ce qui manque de profiter à Suárez (3e).

Le 3-4-3 avec un bloc très adopté par Diego Simeone met en difficulté Chelsea. Les Colchoneros pressent haut et se projettent rapidement. Suárez récupère un ballon à l'entrée de la surface et lance Joao Felix à gauche. Le Portugais envoie un centre au second poteau, sorti de justesse de la tête par Rudiger (8e).

Werner en vue

Sur un autre ballon récupéré, Suárez parvient à transmettre un centre à ras de terre devant le but de Chelsea. Lemar, au second poteau, manque de justesse sa reprise qui termine dans le petit filet extérieur (14e). Avant la réponse du berger à la bergère : une action similaire est lancée dans l'autre moitié de terrain, et cette fois c'est Werner qui est tout près de reprendre le ballon au second poteau pour Chelsea (15e).

Une occasion qui a le mérite de remettre les “Blues” dans leur match. Les hommes de Thomas Tuchel prennent possession du jeu et s'installent dans la moitié de terrain madrilène. Une domination qui tarde à se concrétiser : les Londoniens peinent à déstabiliser la ligne de défense de l'Atlético, verrouillée par pas moins de six joueurs lors des phases défensives.

Le jeune Timo Werner est particulièrement en vue. Excentré à gauche, l'Allemand fait la différence avant d'enchaîner avec une frappe puissante au premier poteau. Oblak s'impose d'une parade réflexe (38e).

Au retour des vestiaires, Chelsea continue de se jeter à l’assaut de la forteresse bâtie par Diego Simeone. Après un numéro de Mount au milieu de terrain, il transmet à Werner côté gauche. Il envoie un centre à ras de terre vers le point de penalty où Felipe intervient in extremis (52e).

Giroud inscrit un retourné

Il faut attendre la 66e minute pour voir l’ouverture du score. Elle est spectaculaire et signée du Français Olivier Giroud. Au point de penalty, il marque un splendide retourné acrobatique. D’abord refusé par l’arbitre au motif d’un hors-jeu, il est finalement validé par la VAR car c’est un Madrilène qui renvoie le ballon vers l’attaquant français.

Et, malgré un triple changement opéré par Simeone avec l'entrée de Lodi, Torreira et Moussa Dembélé à la place de Saul, Joao Felix et Correa, l'Atlético ne parvient pas à renverser le cours du jeu ou à mettre en difficulté Édouard Mendy qui aura eu peu à faire lors de ce huitième de finale : l'Atlético a même fini la partie avec 0 tir cadré.

Thomas Tuchel peut savourer. Après avoir mené le PSG en finale de Ligue des champions l'été passé, son équipe est apparue très solide ce soir face au leader de la Liga. Reste à confirmer le 17 mars prochain à Stamford Bridge tout en profitant de cette victoire à Bucarest, comptant comme une victoire à l'extérieure. Diego Simeone quant à lui devra trouver les clés pour renverser la situation.

Le Bayern surclasse la Lazio

Le Bayern Munich, tenant du trophée, s'est pratiquement assuré sa propre qualification pour les quarts de finale en allant surclasser la Lazio à Rome 4 à 1 dans l'autre match de la soirée.

Le Bayern en est désormais à 18 matches d'affilée sans défaite en C1 (17 victoires, 1 nul). Les buts ont été marqués par Robert Lewandowski (9e), le jeune (17 ans) Jamal Musiala (24e), Leroy Sané (42e) et Francesco Acerbi contre son camp (47e). L'Argentin Joaquin Correa a sauvé l'honneur pour la Lazio (49e), dont le retour en C1 après treize ans d'absence pourrait prendre fin le 17 mars à Munich.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine