COMPTE RENDU

Ligue des champions : en infériorité numérique, l'Atalanta craque en fin de match face au Real

Le Real Madrid de Luka Modric affrontait l'Atalanta Bergame en huitième de finale de Ligue des champions, mercredi 24 février.
Le Real Madrid de Luka Modric affrontait l'Atalanta Bergame en huitième de finale de Ligue des champions, mercredi 24 février. © Tiziana Fabi, AFP

Dominateur mais peu inspiré, le Real Madrid a attendu la fin de son match de huitième de finale de Ligue des champions pour s'imposer, mercredi, face à l'Atalanta Bergame (0-1). Dans l'autre match de la soirée, Manchester City a disposé du Borussia Mönchengladbach.

Publicité

Le Real Madrid n'a pas croqué l'Atalanta. En supériorité numérique dès la fin du premier quart d'heure de jeu, les Madrilènes ont attendu la toute fin de leur match pour trouver la faille face à l'Atalanta Bergame grâce à un but de Ferland Mendy (0-1). Dans le dernier huitième de finale de la Ligue des champions, Manchester City a battu le Borussia Mönchengladbach.

L'Atalanta de Gasperini déploie un pressing haut sur ses adversaires qui met très rapidement les Madrilènes sous pression. Les Italiens se projettent rapidement dans le camp adverse en multipliant les combinaisons en une touche de balle. Décimé par les blessures, le Real Madrid ne peut réagir que sur coup de pied arrêté. Kroos enroule un coup franc côté gauche et cherche Casemiro au deuxième poteau. La défense bergasmasque repousse le danger (10e).

Alors que l'Atalanta semble prendre le match en main, une faute de Freuler sur Ferland Mendy à l'entrée de la surface lui vaut un carton rouge. Isco envoie le coup franc dans le mur (18e).

Double coup dur pour l’Atalanta

Cependant, même réduits à 10, les Bergamasques continuent de se montrer dangereux grâce à leur duo Muriel-Zapata. Sur un centre issu du côté gauche, Maehle est surpris et manque sa reprise dans la surface de réparation madrilène (21e).

Nacho, le Madrilène le plus en vue en ce début de match, répond d’un raid solitaire sur le côté gauche. Il parvient à prendre de vitesse plusieurs défenseurs avant de décocher une frappe du pied gauche. Elle passe largement au-dessus (25e).

À la demi-heure de jeu, l’Atalanta subit un deuxième coup dur : Zapata, touché à la jambe gauche, est obligé de quitter le terrain. Mais Madrid ne parvient toujours pas à prendre l'avantage. Vinícius, servi par Isco, tente une frappe à l'entrée de la surface. Contré (39e). Sur le corner, Asensio reprend de la tête pour ce qui constitue la première frappe cadrée du match (40e).

Juste avant la mi-temps, Gollini sauve les siens sur une tête à bout portant de Varane (45e+1).

Au retour des vestiaires, le Real Madrid se jette à l’assaut des buts de l’Atalanta. Asensio sert Modric, qui signe un extérieur du pied droit. Contrée, la frappe du Ballon d’Or frôle le poteau (46e).

Impuissants devant le but

Après un corner joué en deux temps, Kroos centre du pied gauche et le ballon finit dans les pieds de Vinicius. Il enlève beaucoup trop son tir, qui finit au-dessus du cadre (53e). Quelques minutes plus tard, Isco passe à Casemiro dans la surface de réparation. Dos au but, le Brésilien parvient à contrôler et remettre vers Modric dont la reprise de l'extérieur du pied droit fuit également le cadre (65e).

En manque d'inspiration offensive, les hommes de Zinedine Zidane passe tout près de laisser échapper une victoire qui lui tend les bras. Jusqu'à ce que Ferland Mendy les délivre d'une frappe de 25 mètres : Gollinni, masqué au départ de la balle, plonge à retardement (0-1, 85e).

Une frappe sortie de nulle part qui condamne désormais la "Dea" à un exploit au retour à Santiago Bernabeu. Cela tombe bien, car si elle n'a encore jamais gagné à domicile cette saison en C1 (2 nuls, 2 défaites), elle a remporté ses trois matches à l'extérieur, accrochant à son tableau de chasse Anfield et la Johann Cruyff Arena, les stades de Liverpool et l'Ajax Amsterdam. 

 

• Manchester City impitoyable

Manchester City a dominé, mercredi, le Borussia Mönchengladbach 2-0 e, dans un match délocalisé à Budapest (Hongrie) en raison des restrictions liées au Covid-19 en Allemagne.

Bernardo Silva (29e) et Gabriel Jesus (65e) ont inscrit les deux buts anglais et permettent aux Citizens de prendre une option sur la qualification en quarts de finale, avant le match retour prévu le 16 mars.

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine