DEMI-FINALES

Roland-Garros : au terme d'un match dantesque, Djokovic défait Nadal et rejoint Tsitsipas en finale

Novak Djokovic a remporté son duel épique face à Rafael Nadal, à Roland-Garros.
Novak Djokovic a remporté son duel épique face à Rafael Nadal, à Roland-Garros. © Pierre René-Worms, France 24

Le choc au sommet entre Rafael Nadal et Novak Djokovic sur la terre battue de Roland-Garros a tenu ses promesses. Au terme d'un match titanesque, le Serbe a triomphé de l'homme aux 13 victoires à Roland-Garros pour se qualifier en finale. Plus tôt dans la journée, le Grec Stefanos Tsitsipas a triomphé de l'Allemand Alexander Zverev en cinq sets, accédant ainsi à sa première finale en Grand Chelem.

Publicité

Jour de demi-finales à Roland-Garros, vendredi 11 juin. D'un côté, le choc de la nouvelle génération entre le Grec Stefanos Tsitsipas et l'Allemand Alexander Zverev. De l'autre, le duel au sommet entre deux monstres sacrés du tennis, Rafael Nadal et ses 13 Roland-Garros remportés, contre le numéro un mondial, Novak Djokovic, leur 58e confrontation.

• Dans un match marathon, Djokovic déboulonne Rafael Nadal

Tremblement de terre à Roland-Garros : Rafael Nadal, treize fois sacré dans "son" jardin de la porte d'Auteuil, a été renversé par le numéro un mondial Novak Djokovic en demi-finales en quatre sets, 3-6, 6-3, 7-6 (7/4) 6-2, en plus de 4 heures de jeu.

Le troisième set, qui s'est étiré sur 97 minutes – plus long que le match d'ouverture de l'Euro-2021 qui avait lieu en parallèle –, restera probablement dans l'histoire de Roland-Garros, voire du tennis. Dans un moment suspendu, où les deux rivaux ne lâchaient rien, Djokovic a fini par arracher un jeu décisif, alors que l'Espagnol s'était procuré une balle de deux sets à au jeu précédent. Le tout en présence du public qui n'a pas été évacué grâce à une dérogation in extremis au couvre-feu en vigueur en France.

"C'est le plus grand match que j'ai joué ici à Paris, aussi pour l'ambiance. Le soutien était incroyable pour les deux joueurs, c'était fantastique", a apprécié le Serbe. ."Si tu veux battre Rafa sur son court, tu dois jouer ton meilleur tennis. Ce soir, c'était mon meilleur tennis."

"C'était un privilège d'être sur le court avec Rafa pour cet incroyable match", a-t-il encore déclaré.

Face à Djokovic, Rafael Nadal a offert un troisième set qui fera date dans l'histoire de Roland-Garros.
Face à Djokovic, Rafael Nadal a offert un troisième set qui fera date dans l'histoire de Roland-Garros. © Pierre René-Worms, France 24

Le duel tant attendu depuis le tirage au sort a - forcément - été une finale avant l'heure entre deux des trois meilleurs joueurs de l'histoire au sommet de leur art. Résultat, Djokovic,  n°1 mondial, est devenu le seul joueur à avoir battu Nadal (3e) deux fois sur la terre battue parisienne, après sa première victoire sur l'Espagnol en 2015.

La tension était palpable dès l'entrée des joueurs sur le court Philippe-Chatrier qui s'est soudain empli d'électricité. Et les étincelles n'ont pas tardé puisque les échanges lourds et violents ont commencé immédiatement, Nadal n'hésitant pas à allumer Djokovic à la volée dès le premier jeu.

Le Serbe a ensuite pris une vague-submersion et s'est vu mené 5-0, entrevoyant le spectre du 6-0, déjà reçu en finale de la dernière édition. Mais alors que la noyade semblait inéluctable, le n°1 mondial s'est accroché à sa raquette comme à une bouée et a refait surface.

Trop tard pour la première manche, mais pas pour la suite. Si bien qu'il prive Nadal d'un 14e sacre à Roland-Garros et se donne une chance de se rapprocher du record de 20 titres du Grand Chelem codétenu par l'Espagnol et Roger Federer.

Novak Djokovic a remporté son duel épique face à Rafael Nadal à Roland-Garros.
Novak Djokovic a remporté son duel épique face à Rafael Nadal à Roland-Garros. © Pierre René-Worms, France 24

Le match ayant commencé peu après 19 h et s'étant déroulé durant les trois premiers sets selon un scenario qui lui assurait déjà une des premières pages dans les livres d'histoire du tennis, on se demandait comment les organisateurs allaient bien pouvoir faire évacuer le stade pour faire respecter le couvre-feu de 23 h.

À partir de 22 h 30, le public s'est mis à scander des "On s'en ira pas ! On s'en ira pas !" aux changements de côté et même des "Forget démission", en référence au directeur du tournoi qui avait fait évacuer les spectateurs du quart de finale Djokovic-Berrettini mercredi.

Mais cette fois, le public a eu gain de cause. Alors que Djokovic venait de remporter le tie break du troisième set au bout de 97 minutes pour cette seule manche et de prendre ainsi les devants dans le match, le speaker du stade a annoncé "Madame, Monsieur, en accord avec les autorités nationales, le match ira a son terme en votre présence".

Dans le brouhaha d'une foule qui redoutait l'avis d'expulsion, la première annonce n'a pas suffi. Mais la seconde a provoqué une explosion de joie : "Merci Macron ! Merci Macron !" a scandé le public avant d'entonner une Marseillaise

"J'ai donné tout ce que j'avais physiquement et mentalement" mais "je sais que je peux mieux jouer sur ce court", a estimé Nadal en conférence de presse.

• Au bout du suspens, Stefanos Tsitsipas s'offre sa première finale de Roland-Garros 

Dans la première demi-finale masculine, Stefanos Tsitsipas a pris le meilleur sur Alexander Zverev pour s'imposer en 3 h 37 et cinq sets : 6-3, 6-3, 4-6, 4-6, 6-3.

Si Alexander Zverev remporte le "toss", c'est bien Stefanos Tsisipas qui prend l'ascendant rapidement dans le match et le premier set. Le Grec fait le break d'entrée sur son adversaire, qui se laisse trop facilement balader sur le court. Il faut attendre le deuxième service de l'Allemand pour qu'il gagne son premier jeu dans la partie et rééquilibre les débats. Trop tard, l'avance du récent vainqueur du Masters 1000 de Monte-Carlo est trop importante : Tsitsipas empoche la première manche en 37 minutes (6-3).

Stefanos Tsitsipas a été supérieur dans les premiers sets.
Stefanos Tsitsipas a été supérieur dans les premiers sets. © Pierre René-Worms, France 24

Le deuxième commence de la même manière que le premier, mais avec cette fois Alexander Zverev aux manettes (3-0). En délicatesse sur son coup droit, Stefanos Tsitsipas s'accroche tout de même et parvient à annuler l'avantage pris par son adversaire. Il recolle, puis surpasse son adversaire du jour en lui infligeant six jeux consécutifs (6-3).

En début de troisième set, Stefanos Tsitsipas a un coup de mou. Son adversaire en profite pour faire le break et tenir son avantage. Le Grec ne trouve pas les clés pour annuler l'avantage pris par l'Allemand qui, malgré un coup de sang sur une décision de l'arbitre, s'adjuge la manche (6-4).

En délicatesse sur son service, le numéro 5 mondial laisse le premier jeu à Zverev. Le scénario du troisième set se répète. Malgré une multiplication des fautes, Tsitsipas fait jeu égal à son adversaire mais perd le set à cause de ce mauvais départ (6-4).

Alexander Zverev a failli renverser Stefanos Tsitsipas.
Alexander Zverev a failli renverser Stefanos Tsitsipas. © Pierre René-Worms, France 24

Dans le cinquième set, Stefanos Tsitsipas semble à la rupture, concédant directement trois points à son adversaire. Mais le Grec se réveille et sauve les trois balles de break afin de conserver sa mise en jeu. Un tournant mental pour le Grec ? Possible, il fait le break sur le deuxième service de son adversaire. Ce dernier ne reviendra plus, malgré quatre balles de matches sauvées.

"Je me suis souvenu d'où je viens et de mes racines, mon rêve c'était de jouer ici, sur ces grands courts", a-t-il confié les larmes aux yeux. "C'était très difficile, très émotionnel. Je suis passé par beaucoup de hauts et bas, c'est la victoire la plus importante de ma carrière jusque-là."

En se hissant en finale, Tsitsipas, joueur qui a gagné le plus de matches (39) depuis le début de la saison, celui aussi qui en a gagné le plus sur terre battue en 2021 (22), est finalement là où on l'attendait. À 23 ans, Stefanos Tsitsipas se qualifie donc pour sa première finale de Grand Chelem.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24