COMPTE-RENDU

CAN-2022 : un séduisant Nigeria domine facilement l’Égypte

L'attaquant égyptien Mohamed Salah aux prises avec le défenseur du Nigeria Kenneth Omeruo, le 11 janvier 2022, à Garoua au Cameroun.
L'attaquant égyptien Mohamed Salah aux prises avec le défenseur du Nigeria Kenneth Omeruo, le 11 janvier 2022, à Garoua au Cameroun. AFP - DANIEL BELOUMOU OLOMO

Dans le choc du groupe D, le Nigeria a nettement dominé l’Égypte (1-0). Les Super Eagles ont pris dès le début l’ascendant du match et remporté cette victoire grâce à un superbe but signé Kelechi Iheanacho.

Publicité

Pour son entrée dans la CAN-2022, le Nigeria a frappé fort, lundi 11 janvier, en s'offrant une victoire lors du choc face à l'Égypte (1-0) dans le groupe D.

Dès le début de la rencontre, les Super Eagles montrent plus d'envie et d'allant. Sur le côté gauche, l'attaquant du FC Nantes Moses Simon fait du mal à la défense égyptienne par sa vitesse et ses débordements. Servi par Joe Aribo, il manque la première occasion de la rencontre (27e) en ne trouvant que le petit filet du but égyptien.

Mais trois minutes plus tard, le même Moses Simon est au départ de l'action qui mène au premier but. Son centre dans la surface est repoussé par la défense égyptienne sur son coéquipier Joe Aribo, qui remet de la tête vers Kelechi Iheanacho. L'attaquant de Leicester reprend alors le ballon d'une superbe demi-volée dans l'axe à l'entrée de la surface qui termine dans la lucarne adverse.

Avec ce but, le Nigeria ouvre son compteur et signe l'une des plus belles réalisations de ce début de CAN-2022. Assommés, les Égyptiens continuent d'accuser le coup. Incapables de placer leur jeu, ils subissent les multiples attaques nigérianes. Avant la mi-temps, Moses Simon continue son festival explosif, mais sans trouver le chemin des filets.

Des Super Eagles en démonstration

Après la pause, la physionomie du match reste la même. Le Nigeria reprend fort. À la 48e minute, sur un centre d'Ola Aina, Taiwo Awoniyi reprend de la tête à bout portant, mais le gardien égyptien Mohamed El-Shenawy repousse in extremis.

Complètement asphyxiés, les Pharaons subissent le rythme imposé par les Super Eagles. Toujours aussi en jambe, Kelechi Iheanacho rate son contrôle pied droit (57e) alors qu'il se trouve isolé dans la surface dans l'axe. Relativement absent jusque là, la star égyptienne Mohamed Salah ne s'offre qu'une véritable occasion : l'attaquant de Liverpool se faufile dans la surface nigériane, mais son tir est stoppé par une belle sortie du gardien Maduka Okoye (71e).

Mohamed Salah esseulé
© AFP
03:13

En fin de match, le jeu s'avère plus heurté, mais le Nigeria contrôle la partie jusqu'au coup de sifflet final. Grâce à ce succès, il prend provisoirement la tête du groupe D. L'autre rencontre oppose ce soir le Soudan à la Guinée Bissau, les outsiders de cette poule.

Revivez le match avec notre liveblog 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine