Bobi Wine en Ouganda : "J'ai peur, je crains pour ma vie"

Le leader de l'opposition ougandaise Bobi Wine appelle la communauté internationale à réclamer la levée de son "assignation à résidence", au lendemain de l'annonce des résultats contestés de la présidentielle qui a reconduit Yoweri Museveni pour un sixième mandat. Deuxième du scrutin avec 34,8 % des voix, l'ancienne star de la musique assure que le scrutin a été entaché de fraudes. Il n'a pas quitté sa maison de Kampala depuis le vote jeudi dernier et assure qu'il est "assiégé" par 400 soldats empêchant quiconque d'entrer ou de sortir.  Valériane Gauthier a pu le joindre par téléphone.