Au lendemain d'un coup d'État, la capitale birmane sous haute sécurité

L'armée birmane semblait tenir fermement les commandes du pays mardi au lendemain d'un coup d'Etat sans effusion de sang au cours duquel elle a arrêté la dirigeante Aung San Suu Kyi, et les multiples condamnations internationales restaient sans réponse des généraux.