Guinée : Amnesty International dénonce des prisons "mouroirs", le gouvernement rejette les accusations

Le gouvernement guinéen a rejeté en bloc mercredi 3 février les accusations "infondées" et "partisanes" selon lui d'Amnesty International sur une vague d'arrestations et la mort de détenus en prison, sur fond de contestation d'un troisième mandat présidentiel d'Alpha Condé.