Affaire Karachi : Édouard Balladur relaxé par la Cour de justice de la République française

La Cour de justice de la République vient de rendre sa décision à l'encontre d'Edouard Balladur et de François Léotard dans le volet financier de l'affaire Karachi le 4 mars. L'ancien Premier ministre a été relaxé. Il était reproché à l'ex-Premier ministre d'avoir en partie financé sa campagne électorale de 1995 via des rétrocommissions illégales versées en marge d'importants contrats d'armement. François Léotard est condamné.