Coup d'État en Birmanie : les syndicats appellent à "l'arrêt complet de l'économie

Deux manifestants ont été tués le 8 mars en Birmanie, touchés par balles à la tête selon des témoins, tandis que des usines, des banques et des commerces sont restés fermés à Rangoun, la plus grande ville du pays, à la suite d'un appel syndical à une paralysie de l'économie dans le cadre du mouvement de contestation contre le coup d'Etat militaire du 1er février.