Crise diplomatique entre le Maroc et l'Espagne : le Sahara occidental, au cœur des tensions

La Haute Cour d'Espagne a rejeté mardi une demande de placement en détention de Brahim Ghali, chef du Front Polisario, en considérant que les auteurs d'une plainte l'accusant de crimes de guerre n'avaient pas apporté la preuve de sa responsabilité. Les explications de Bruno Daroux, chroniqueur international à France 24.