Accéder au contenu principal
Un nom a fait son apparition dans l'enquête sur la tuerie de Saint Etienne du Rouvray... Abdel-Malik PetitJean... Plusieurs éléments font penser aux enquêteurs qu'il s'agit du deuxième auteur de l'attaque. Une identification difficile : le second teroriste tué devant l'église a été défiguré par une balle. Peu après les faits, la carte d'identité d'Abdel-Malik PetitJean, 19 ans, a été retrouvée au domicile familial d'Adel Kermiche, l'autre assaillant. Le 22 juillet dernier, soit trois jours avant l'attaque, une note a été diffusée par les services anti-terroristes. Le document faisait état d'un homme "prêt à participer à un attentat sur le territoire national." Aucun nom.... seulement une photo... qui ressemble étrangement à celle de la carte d'identité d'Abdel-Malik PetitJean. Une hypothèse confirmée par des tests ADN, selon le parquet de Paris. Des prélèvements ont été effectués sur la mère d'AbdelMalik Petit Jean lors d'une perquisition à leur domicile d'Aix les Bains en Savoie. La mère du jeune homme, elle, conteste catégoriquement cette hypothèse. Les enquêteurs ont pu également se baser sur le profil génétique d'AbdelMalik PetitJean : le jeune homme était en effet fiché S et recherché par les services de renseignements... il est soupçonné d'avoir séjourné en Syrie l'année dernière.
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.