C'est une défaite pour l'état mais une petite victoire pour des milliers de réfugiés...72 échoppes illégales de la jungle de Calais, commerces et restaurants, vont pouvoir rester ouverts...Le tribunal administratif de Lille a débouté la préfecture du pas de CalaisSOT restaurateur pakistanais"Je suis heureux de la décision du juge... c'est une avancée pour les gens de la jungle..."Si le juge a estimé que ces commerces ne respectent aucune des règles sanitaires en vigueur, il a privilégié la cohésion du camp... ces lieux de restauration répondent à 15% des besoins alimentaires des migrants mais ce sont surtout des lieux de rencontres apaisées...Ces endroits sont indispensables surtout ces derniers temps... l'afflux de migrants exacerbe les tensions entre les communautés... SOUNDBITE 3 - Camille Chartier, volunteer at Utopia 56"ce n'est pas que des lieux de vente ou de restaurants comme c'était présentés, c'est des lieux où les gens se sociabilisent, ça leur permet de s'évader. c'est un lieu sécurisé. ce sont des lieux où ils peuvent s'y réfugier, discuter entre eux"Mais pour les associations, cette décision du tribunal semble n'êter qu'un sursis... En fait, elles ont juste réussi à gagner du temps... SOUNDBITE 1 - Vincent Berton, Calais deputy prefect " Nous allons poursuivre ces contrôles sur ces commerces et sur ces lieux d'illégalité et nous allons aussi nous pourvoir en cassation auprès conseil de l'état pour demander l'évacuation de ces 72 commerces."4500 réfugiés vivent dans la jungle de calais selon la préfécture9000 pour les associations...

FR NW PKG CALAIS JUNGLE REFUS

Le tribunal administratif de Lille a rejeté la demande de l'État de fermer les échoppes de la "jungle" de Calais