Accéder au contenu principal

Crise post-électorale : "Jean Ping est au coeur des violences qui touchent le Gabon"

L'opposant gabonais Jean Ping, interrogé en exclusivité par France 24, a estimé mardi qu'entre "50 et 100" personnes avaient été tuées depuis le début de la crise post-électorale. Il a nié être à l'origine d'un appel à la grève générale.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.