Washington et Moscou se sont accordées sur une trêve en Syrie, Damas, le Hezbollah et plus d’une vingtaine de factions rebelles ont accepté cette trêve. Pour une bonne partie de ces factions Jaich al-Fath, exclu de l’accord au même titre que l’ EI, doit être épargné par les frappes aériennes. Ce n’est pas de l’avis de décideurs, Kerry a même insinué à demi-mots, avant de se rétracter, que des frappes de l’aviation syrienne pourraient être "autorisées contre les factions en liens avec al-Qaeda"

Guerre en SYRIE : Quelles sont les chances de réussite de l’accord russo-américain ?

Washington et Moscou se sont accordées sur une trêve en Syrie, Damas, le Hezbollah et plus d’une vingtaine de factions rebelles ont accepté cette trêve. Pour une bonne partie de ces factions Jaich al-Fath, exclu de l’accord au même titre que l’ EI, doit être épargné par les frappes aériennes. Ce n’est pas de l’avis de décideurs, Kerry a même insinué à demi-mots, avant de se rétracter, que des frappes de l’aviation syrienne pourraient être "autorisées contre les factions en liens avec al-Qaeda"