Accéder au contenu principal

Biafra : 50 ans après un nouveau mouvement séparatiste émerge

Journée ville morte hier dans certaines parties du Sud Est du Nigeria. Le mot d'ordre a été suivi dans de nombreuses localités pour marquer le 50ème anniversaire de la déclaration unilatérale d'indépendance du BIAFRA.Notre correspondant Moïse GOMIS a passé plusieurs jours à Enugu, l'ancienne capitale de la République biafraise.Il a rencontré des militants indépendantistes dans un contexte tendu avec Abuja. Libéré sous caution après 2 ans de détention, Nnamdi KANU, un des leader sécessioniste de l'IPOB (Indigenous People of Biafra), est toujours interdit d’assister à toute manifestation ou d’être associé à une foule de plus de 10 personnes. Les autorités fédérales ne veulent pas entendre les velléités de sécession.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.