Accéder au contenu principal

Kaboul, sous le choc, pleure ses morts

Kaboul enterrait ses morts jeudi, sous le choc de son pire attentat depuis 2001, tandis que la colère montait chez ses habitants face à l'incapacité du gouvernement afghan à les protéger.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.