Au nom de la défense des emplois américains, Donald Trump a annoncé jeudi le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, qui vise à limiter la hausse de la température moyenne mondiale.