Le Premier secrétaire du parti socialiste a également mis en garde contre le risque de "l'unanimisme" au Parlement et a appelé à la mobilisation au deuxième tour.