Accéder au contenu principal

La mort de Nisman n'a pas pu être un suicide, conclut un juge argentin

Un juge argentin a déclaré que le procureur Alberto Nisman, mort en janvier 2015, avait bien été assassiné. Celui-ci avait accusé l'ex-présidente Cristina Kirchner d'entrave à la justice pour avoir étouffé l'enquête sur l''attentat perpétré en 1994 contre un centre communautaire juif.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.