Accéder au contenu principal

Guerre d'Algérie : "L'arrêt du Conseil constitutionnel étend les réparations aux ayants droits"

Tarik Abahri, avocat au barreau de Paris, explique sur France 24 que la principale avancée de l'arrêt du Conseil constitutionnel du 8 février est l'ouverture des réparations aux ayants-droits des victimes non-françaises de la guerre d'Algérie.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.