Accéder au contenu principal

Le tramway de Jérusalem, les petits arrangements des entreprises françaises

Systra, Egis, Alstom : ces trois entreprises françaises dont l'État est actionnaire participent à la construction et à l'exploitation du réseau de tramway à Jérusalem. En reliant l'ouest de la Ville sainte à des colonies juives situées à l'Est, sur des terres palestiniennes, le tracé de ce transport en commun entérine l'annexion israélienne de la partie orientale de la ville, en violation du droit international.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.