Accéder au contenu principal

Arménie : "Le but c'est de paralyser le pays"

Selon Elena Volochine, envoyée spéciale de France 24 en Arménie, ce mercredi 2 mai est "le début d'une pression qui va durer une semaine sur le gouvernement, jusqu'au prochain vote". Et de préciser : "Les routes sont bloquées, ainsi que l'aéroport d'Erevan, le métro, la gare... Bref, le but c'est de paralyser le pays, pas seulement à Erevan mais aussi dans les autres villes".

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.