Accéder au contenu principal

Sanctions contre l'Iran : ces entreprises françaises en première ligne

PSA a annoncé début juin qu'il préparait la suspension de ses activités sur ce qui est son principal marché étranger en volume. Renault a pour sa part assuré ne pas vouloir abandonner ses activités en Iran, quitte à "réduire la voilure très fortement" mais sans mettre en danger les "intérêts" de l'entreprise.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.