Accéder au contenu principal

Présidentielle au Mali : 17 candidats dénoncent le "hold-up électoral" d'IBK

Dix-sept candidats ont dénoncé un "hold-up électoral" par le camp du chef de l'État sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, arrivé en tête du premier tour avec 41,42% des voix, selon les résultats officiels provisoires annoncés jeudi soir. Le collectif, dont fait partie le chef de file de l'opposition, Soumaïla Cissé, qualifié avec 17,8% des voix, a fait état de "bourrages massifs (d'urnes) dans le nord et le centre du pays" et exigé la démission du ministre de l''Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf. Il "exige" un "recomptage contradictoire des voix et la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote". Le gouvernement a déjà répondu qu'il n'avait "pas du tout l'intention" de le faire, selon une source proche du ministère de l'Administration territoriale. Les candidats ont appelé à une grande manifestation mardi à partir de 16H00 (GMT et locale, à Bamako).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.