Accéder au contenu principal

Jean-Claude Juncker : "L'Europe doit barrer la route à l'extrémisme de droite"

À huit mois des élections européennes, le président de la Commission européenne et ancien Premier ministre luxembourgeois, qui prononçait son dernier "discours sur l’Etat de l’Union" devant le Parlement à Strasbourg, a répondu aux questions de Caroline de Camaret. Dans son discours, Jean-Claude Juncker a estimé que les peuples européens, de plus en plus tentés par les mouvements populistes et anti-européens, demandaient des résultats et non des "demi-mesures". Le président de la Commission a également annoncé des initiatives pour renforcer le statut de l’euro comme monnaie mondiale, à commencer par un renforcement de l’Union économique et monétaire. Sur le plan intérieur, il a proposé que la lutte contre le terrorisme soit ajoutée au mandat du parquet européen qui coordonne la coopération judiciaire entre les États.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.