Accéder au contenu principal

Irak : vote crucial au Parlement sur fond de crise politique

Le parlement irakien élit samedi 15 septembre son président, alors que la gouvernance du Premier ministre Haider al-Abadi est de plus en plus contestée. L'Irak fait face depuis quelques mois à une grave crise socio-économique dont l'épicentre est Bassora. Cette ville pétrolière a été le théâtre début juillet de violentes manifestations contre la corruption endémique en Irak, le chômage et la déliquescence des services publics. La contestation a repris de plus belle la semaine passée, attisée par une crise sanitaire sans précédent à Bassora où la pollution de l'eau a provoqué l'hospitalisation de dizaines de milliers d'habitants. Et des conséquences politiques énormes pour Haider al-Abadi, la crise ayant provoqué une rupture entre lui et son allié chiite Moqtada al-Sadr, dont le parti est sorti vainqueur des législatives en mai dernier.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.