Accéder au contenu principal

Aquarius : "Je veux rappeler à Emmanuel Macron qu'il s'agit de vies humaines"

Selon une source élyséenne, le gouvernement français a suggéré, mardi 25 septembre, que le navire Aquarius, bientôt privé de pavillon et qui vogue en Méditerranée avec à son bord 58 migrants secourus en mer, les débarque à Malte plutôt qu'à Marseille comme il en a demandé l'autorisation. Aloys Vimard, coordinateur de projet MSF, présent à bord du navire humanitaire, a interpellé sur l'antenne de France 24 le président français Emmanuel Macron. "Je veux lui rappeler qu'il s'agit de vies humaines", a déclaré le responsable, qui espère que les gouvernements européens "prendront leurs responsabilités". Depuis le début de la crise provoquée cet été par la fermeture des ports italiens aux migrants, la France n'a jamais accepté de laisser débarquer les navires humanitaires, arguant qu'en vertu du droit maritime les naufragés doivent être débarqués dans le "port sûr" le plus proche. L'Aquarius se trouve actuellement au sud de Malte.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.