Accéder au contenu principal

En Iran, les sanctions américaines plombent le tourisme

L'impact des sanctions américaines contre l'Iran est fortement ressenti dans le secteur du tourisme. Cette année il devrait y avoir entre 30 et 40 % de baisse de fréquentation des touristes européens, selon les tours opérateurs, une conséquence directe des tensions verbales entre les États-Unis et l'Iran. Au grand dam d'Ali Basirat, un commerçant du bazar d'Ispahan : "Nos produits sont à base d'argent [...], qui est maintenant six fois plus cher. Il faut retirer ces sanctions et que l'accord sur le nucléaire soit respecté. On n'a jamais voulu la guerre." Ces sanctions ont aussi des conséquences sur les institutions du luxe. "Notre activité est la première à être impactée par la politique. Lorsque Trump est sorti de l'accord sur le nucléaire, des groupes d'Européens ont annulé leur réservation", explique Fazallolah Javadpour, directeur de l'hôtel Abbasi.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.