Accéder au contenu principal

Rohingya : Amnesty International retire un prix remis à Aung San Suu Kyi

Amnesty International a retiré lundi son prix le plus prestigieux à Aung San Suu Kyi. L'ONG accuse la dirigeante birmane de perpétuer des atteintes aux droits humains en ne s'exprimant pas sur les violences contre la minorité musulmane des Rohingya.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.