FRANCE

Gilets jaunes : "À ce stade, les annonces d'Édouard Philippe ne sont pas suffisantes"

Le gouvernement a fini par changer de cap : les trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier prochain, dont la hausse de la taxe carbone sur l'essence, le fioul et le diesel à l'origine du mouvement des Gilets jaunes, sont suspendues. Sont également concernées par ce gel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence, ainsi que la hausse du gazole pour les professionnels. Ce moratoire prévu pour une durée de six mois marque un net recul du gouvernement.