Accéder au contenu principal

Au Népal, le rêve brisé de nombreux footballeurs africains

Chaque année, des dizaines de footballeurs africains tentent leur chance au Népal, avec le rêve de suivre les traces des grands noms du continent. Un parcours semé d'embûches qui, bien souvent, ne paie pas.

Bien que le football soit le sport le plus pratiqué au Népal, la sélection nationale occupe le 161e rang au classement Fifa. Le pays asiatique est très loin d'être un poids lourd du football international. Pourtant, plusieurs dizaines de joueurs africains viennent y tenter leur chance chaque année, caressant le rêve d'être repérés par de plus grands clubs en Asie ou en Europe.

Une fois sur place, c'est très souvent la désillusion : maigre salaire, conditions de vie précaires, opportunités professionnelles limitées… Mais à l'image du Nigérian Victor Amobi, l'espoir reste vif. "Je crois en un avenir meilleur. Je suis convaincu qu'on va me repérer et me sélectionner… Tout ce que je sais, c'est que je veux jouer en Europe", martèle le joueur de 28 ans.

Un objectif qui semble toutefois loin, pour lui comme pour la plupart de ces expatriés en recherche d'eldorado. À ce jour, aucun de ces joueurs n'est parvenu à se frayer un chemin vers un championnat plus côté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.