RD CONGO

France 24 en RD Congo : les électeurs espèrent voir la fin de la corruption

Déjà deux fois reportées depuis 2016, les élections prévues ce dimanche en République démocratique du Congo pourraient être de nouveau retardées d'une semaine. Pourtant, face à la violence et la corruption généralisée de leur pays, les électeurs espèrent beaucoup de ce scrutin.

Va-t-on vers un nouveau report des élections en RD Congo ? En charge de l'organisation du scrutin, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est en "consultation" pour solliciter un report de "sept jours" des trois scrutins présidentiels, législatifs et provinciaux, a indiqué dans la soirée du mercredi 19 décembre l'un de ses responsables, joint par l'AFP à Kinshasa, qui a requis l'anonymat. La comission doit se réunir à quinze heures ce jeudi.

Violente et tendue, la campagne électorale a été suspendue mercredi par les autorités locales dans la capitale aux 12 millions d'habitants Kinshasa.

Les élections, fixées depuis plus d'un an au dimanche 23 décembre, doivent organiser la sortie du pouvoir du président Joseph Kabila, qui a renoncé à briguer un troisième mandat, interdit par la Constitution.

Notre correspondant en RD Congo, Thomas Nicolon, est allé à la rencontre des électeurs congolais qui espèrent que ces élections pourront mettre fin à la corruption, endémique dans ce pays.