Accéder au contenu principal

Génocide au Rwanda : la veuve de Juvenal Habyarimana fait appel

Les juges d'instruction chargés de l'enquête sur l'attentat qui a coûté la vie au président rwandais Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994 ont rendu une ordonnance de non-lieu. Me Philippe Meilhac, avocat de la veuve de l'ex-président a annoncé avoir fait appel. "Elle garde espoir de la possibilité d'un procès. Les magistrats ont rendu leur décision en toute indépendance. Maintenant, il est évident que plane au-dessus de ce dossier une chape de plomb particulièrement lourde, et d'autant plus au regard de l'évolution des relations diplomatiques. De mémoire d'avocat, je n'ai jamais vu un non-lieu prononcé à l'égard de sept personnes mises en examen. En tant que professionnel, on sait qu'à ce stade de la procédure, une distinction s'opère entre les différentes personnes mises en examen. Elles ne sont pas toutes renvoyées dans le cadre d'un procès. C'est contre cette appréciation que nous nous battrons devant la Cour d'appel".

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.