Accéder au contenu principal

Des combattants kurdes du YPG ont-ils quitté le nord de la Syrie ?

L'armée syrienne a annoncé le 2 janvier le départ de "près de 400 combattants kurdes" de la région de Manbij, dans le nord du pays, quelques jours après son déploiement dans le secteur à l'appel des forces kurdes menacées par une offensive turque. Mais l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a assuré que "les combattants qui se sont retirés mercredi ne font pas partie des YPG, mais appartiennent à des milices" alliées au sein de la coalition arabo-kurde des FDS. Pour Fatma Kizilboga, ex-correspondante de France 24 à Istanbul, si cette information est confirmée, "c'est sans doute un moyen de pression des Kurdes pour donner un message aux Américains" et aussi "un message du régime syrien qui attend de voir la réaction de la communauté internationale".

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.