MADAGASCAR

Madagascar : manifestation de l'opposition dispersée par la police

Les forces de l'ordre ont dispersé, mercredi 2 janvier, à coups de gaz lacrymogène à Antananarivo une manifestation interdite de partisans de Marc Ravalomanana, candidat malheureux à l'élection présidentielle malgache du 19 décembre, qui protestaient contre des "fraudes", a constaté un journaliste de l'AFP. "On est venu pour faire une projection sur écran géant des anomalies constatées durant le deuxième tour de l'élection, mais on nous a lancé des bombes lacrymogène", a déclaré à la presse le leader du mouvement, la députée du parti TIM de Marc Ravalomanana, Hanitra Razafimanantsoa. "Respectez notre choix, on ne mérite plus une élection frauduleuse", pouvait-on lire sur des banderoles, à proximité de la place centrale du 13-Mai, quadrillée par les forces de sécurité. Samedi déjà, des milliers de pro-Ravalomanana étaient descendus dans la rue pour contester les résultats de la présidentielle. Cette manifestation, non autorisée, s'était cependant déroulée dans le calme.