Accéder au contenu principal

Éric Drouet, figure du mouvement des Gilets Jaunes, arrêté et placé en garde à vue

L'arrestation à Paris du "gilet jaune" Éric Drouet a provoqué, jeudi 3 janvier, l'indignation de l'opposition de droite comme de gauche, à deux jours d'un 8ème samedi de manifestations dans plusieurs villes de France. Placé en garde à vue pour "organisation d'une manifestation sans déclaration préalable", ce chauffeur routier de Seine-et-Marne, figure controversée du mouvement, a été interpellé la veille au soir près des Champs-Élysées, où il avait appelé à mener une "action" et à "choquer l'opinion publique". Marine Le Pen a dénoncé une répression de l'exécutif. "Les vœux de hargne du 31 décembre et la violation systématique des droits politiques de ses opposants dessinent un visage terriblement inquiétant d'Emmanuel Macron", a-t-elle affirmé sur Twitter. "De nouveau Éric Drouet interpellé. Pourquoi ? Abus de pouvoir. Une Police politique cible et harcèle désormais les animateurs du mouvement gilet jaune", a tweeté Jean-Luc Mélenchon.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.